Côte d'amélioration

le 07/10/2018 par Zedude

Il y a les joueurs qui jouent à l'instinct... et puis il y a les autres.

Vous vous demandez peut-être comment il se fait que certains joueurs prennent plus souvent les bonnes décisions que vous-même n'en êtes capable ? Pourquoi ils touchent plus souvent les cartes qui les font gagner ?

Si ces questions vous intéressent vraiment, alors ce petit article est fait pour vous (évidemment ce qu'il contient est déjà connu de beaucoup de joueurs et ne s'adresse essentiellement qu'aux débutants).

Mettons de côté une fois pour toute le facteur chance car les joueurs qui ne tablent que sur ça pour gagner, ceux-là seront toujours perdant sur la longueur malgré les perfs ponctuelles qu'ils pourront faire.

Un des nombreux éléments à maîtriser consiste à connaître notre chance de toucher les cartes qui améliorent notre main ou qui nous assurent d'obtenir la main gagnante. Cela, évidemment, signifie que nous avons une idée assez précise de la main de notre adversaire que nous tentons de battre. Car si nous calculons le nombre de cartes pour obtenir une quinte alors qu'en face, il y a une chance non négligeable que l'adversaire ait une couleur, nous croyons calculer le pourcentage de gagner le coup là où nous sommes déjà drawing-dead.

Calculer ses outs

La première étape consiste à calculer le nombre de cartes (outs) qui peuvent améliorer votre main. Un exemple vaut mieux que de grands discours :

Votre main                                                        Le flop

Sur ce board, que jouez-vous ?

Vous avez un tirage couleur et un tirage quinte par les deux bouts.

Le nombre maximum de cartes pouvant vous donner une combinaison gagnante est donc :

  • tirage couleur : 9 cartes (car il y a 13 cartes de chaque couleur)

  • tirage quinte : 6 cartes (et non pas 8 puisque le 5 et le 10 de cœur sont déjà pris en compte dans le calcul de la couleur)

(Note : dans le calcul des outs, on ne compte pas les over-cards ni le fait, comme dans l'exemple ci-dessus, que l'on peut évidemment aussi faire 8 à la turn et 8 à la river)

Nous obtenons donc un total de 15 outs.

Côte d'amélioration turn et/ou river

Il existe une méthode simple pour trouver de manière grossière et approximative la probabilité que vous avez de toucher les cartes que vous attendez :

Turn + river = nombre d'out x 4

River seule  = nombre d'out x 2

Dans le cas de figure plus haut, au flop, vous avez donc approximativement 60% de chance de toucher soit votre couleur soit votre quinte sur les 2 streets, turn & river. Pour le dire autrement, plus d'une fois sur deux, vous allez toucher la main potentiellement gagnante. Avouez que même si ce jeu reste du hasard, vous pouvez être plus confiant pour payer des mises de votre adversaire.

En revanche, si vous ne touchez rien à la turn, vos chances tombent à 30% pour la river seule. Ce qui signifie qu'à ce stade, plus de 2 fois sur 3 vous allez perdre le coup si vous payez la mise de votre adversaire. Cela montre la décision parfois absurde de certaines personnes qui vous disent "moi je paye mon tirage couleur jusqu'au bout quoi qu'il arrive". Disons en tout cas, que cette décision est particulièrement stupide si elle engage une quantité conséquente de votre stack pour la suite du tournoi.

A contrario, imaginons la situation suivante sur un flop :

Votre main                                                        Le flop

Votre adversaire avait relancé pré-flop et vous avez payé avec cette main (ce qui est déjà en soit nettement discutable, mais passons). Au flop, il fait une mise importante voire il fait tapis. Vous pouvez penser, légitimement qu'il a un as, double paire voire brelan de valet. Dans quasiment tous les cas de figure, une dame à la turn n'améliorera pas significativement votre main. Votre seule chance serait donc de tirer un K pour vous donner une quinte.

Vous jouez donc (au mieux) 4 rois, ce qui fait :

Turn + river = 4 x 4 = 16%

River seule  = 4 x 2 = 8%

Autrement dis, au flop, si vous payez une mise, ​vous allez toucher ce que vous voulez 1 fois sur 6 (mais vous allez surtout perdre le coup 5 fois sur 6 !). Ne parlons pas alors de payer la turn vue les chances diminuées de moitié.

Ces estimations et ces calculs sont à mettre en lien avec la cote du pot (qui fera peut-être l'objet d'un autre article) car évidemment, même avec une chance faible de toucher les cartes gagnantes, si l'on vous demande de payer une somme peu importante par rapport à votre stack et par rapport à ce qui est déjà engagé, il peut alors être profitable de prendre ce risque. C'est ce qu'on appelle le rapport risk/reward.

Veillez autant que possible à limiter les situations de vous retrouver dans un pot multiway (plusieurs joueurs dans le coup) car la valeur relative de votre main se dégrade nettement et vous laissez le risque que la variance augmente en lien avec le nombre de joueurs impliqués et fasse donc échouer vos calculs de probabilité.

N'oubliez pas non plus que les joueurs qui ne sont pas dans le coup car ils ont foldé, ont pourtant eu des cartes distribuées, ce qui peut, sans que vous le sachiez, réduire le nombre de cartes réelles que vous pouvez espérer toucher (exemple : vous cherchez une couleur alors qu'une partie de out que vous calculez ont été distribués à d'autres).

Rappelons enfin qu'il s'agit de statistiques, donc d'un outil d'aide à la prise de décision mais n'est en aucun cas une certitude absolue (on a tous subi ce joueur qui touche ses 5% river et où l'on maudit alors les dieux que ce chattard ait autant de chance - et donc vous, de malchance)

Pour compléter cet article, sachez qu'il existe des applications smartphone gratuites pour estimer, face à des mains adverses, vos chances de gagner le coup. Citons par exemple :

Android

Poker Calculator

Poker Odds Calculator - FREE

iPhone

Poker Odds Calculator by CC